index

C'était le livre qu'il me fallait pour un vrai dimanche à ne rien faire, un dimanche à paresser. Je l'ai lu dans la journée, allongée dans l'herbe, à l'ombre du cerisier, Marie à côté de moi avec son livre à elle. C'était si bon d'être là, sans horaire, sans impératif, le soleil glissant sur mes pages, les merles moqueurs lorgnant les cerises au-dessus de nos têtes. Une lecture de vacances, légère comme un vrai dimanche à ne rien faire.