vivre en Bretagne

15 janvier 2018

Défi Dessin n°168

Alors, c'était un chouette défi, hein ? (et merci à Frédérique et Evelyne d'avoir dessiné...une fenêtre de ma maison !) Dessiner une fenêtre, vue de dedans, vue de dehors, tant de mondes à représenter que le choix a été dur ! Regardez un peu ce que vous m'avez envoyé...

dd 168

Cécile, de Nanterre, 100ème participation

20180103_203054

Odile, de Dijon, 72ème participation

une fenêtre

Chantal, de Nantes, 3ème participation

IMG_1993

Christelle, de Moissac, 4ème participation

FullSizeRender

Frédérique, de Loudéac, 6ème participation

défi 168

Brigitte L, de Saint-Brieuc, 125ème participation

20180110_085736

Elisa, de Genève, 22ème participation

défi_168

Françoise, de Bordeaux, 33ème participation

20180111_172532

Christine, de Loudéac, 2ème participation

20180111_223401-1

Eliane, de Saint-Brieuc, 114ème participation

cecile_manosque

Cécile, de Manosque, 2ème participation

P1120868

Jean-Louis, de Dijon, 37ème participation

P1140154

Valérie, de Lannion, 7ème participation

P1000376

Gisèle, de Cahors, 4ème participation

DSC03224

Mounia, de Toulouse, 148ème participation

DD 168 une fenêtre

Evelyne, de Fribourg (Allemagne), 111ème participation

FullSizeRender

Brigitte P, de Saint-Brieuc, 95ème participation

c

...et moi, Charlotte, de Saint-Brieuc.

Jolies fenêtres, joli thème. Et le suivant va nous plaire ! "Dessinez une boîte" ! Cette belle idée vient d'Elisa, de Genève, et lorsque je l'ai reçue j'ai commencé à faire le tour de ma maison, à l'affut. Boîte à thé, boîte à gants, boîte à bonbons, boîte à chaussures, boîte de crayons, laquelle choisir ?  Merci Elisa pour ce 169ème Défi Dessin, et vos boîtes sont à m'envoyer au plus tard le 30 janvier, parution ici le 1er février ! A vos pinceaux !

Posté par 251065 à 10:46 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags :


12 janvier 2018

Dessiner au stylo bic

DSCN4800

Mon premier est un outil que tout le monde connait, mon second est très bon marché, mon tout offre des possibilités de dessin extraordinaires... c'est le stylo bic, tellement banal qu'on ne le voit plus ! J'adore travailler avec, et en ce moment dans mes ateliers mes élèves découvrent les incroyables vertus de ce petit stylo magique. Un bic, un bout de papier, on peut difficilement faire moins cher ! Alors je vous propose là, aujourd'hui, tout de suite (ne surtout pas remettre à demain !!!) de prendre un bic et de dessiner ce que vous avez sous les yeux, un petit objet de rien du tout. Donnez-vous dix minutes, vous aurez déjà un joli résultat. Le truc est de commencer très légerement, à peine esquissé. Votre trait est faux ? Pas grave, vous refaites par-dessus, et quand la forme de votre dessin vous convient vous la reprenez, insistez, appuyez un peu plus, faites peu à peu resortir les formes, les ombres. Ne remplissez pas tout, laissez du blanc, comme à l'aquarelle. Et comme à l'aquarelle vous allez du plus clair vers le plus foncé. Et comme à l'aquarelle allez-y avec légèreté, on ne peut pas revenir en arrière ! Mais qu'est-ce que j'entends ? Vous demandez si vous pouvez tracer votre forme au crayon pour commencer ? Bon, je n'ai rien entendu, l'intérêt est justement d'oublier le crayon, car le crayon appelle la gomme, et je ne veux plus vous voir la gomme à la main ! Un bic et puis c'est tout ! Allez, amusez-vous...

DSCN4801

Posté par 251065 à 10:42 - - Commentaires [8] - Permalien [#]

09 janvier 2018

petite explication de l'art postal

L'art postal ? Il existait bien avant la poste, à travers des missives créatives, inspirées, colorées et poétiques. A présent que la poste existe dans tous les pays du monde (merci à elle !), l'envoi des courriers s'est largement règlementé, mais l'art postal fait de la résistance, plus ou moins bien perçue selon les bureaux de poste (mais souvent très bien !). Rien ne vous oblige donc à envoyer des courriers standardisés, et c'est tant mieux car comme disait Dostoïevski (!!!) "l'art sauvera le monde"...

Concrètement, vous pouvez envoyer le courrier que vous voulez à condition : qu'il ne fasse pas plus de 100 centimètres de circonférence et 3 centimètres d'épaisseur, pas plus de 2 kilos, qu'il ne comporte aucune matière dangereuse ou illégale, qu'il soit correctement affranchi en fonction de son poids, que l'adresse soit lisible, et que l'expéditeur soit identifié au dos. Voyez, ça laisse de la marge ! Bien sur, vos oeuvres ne passeront pas dans les machines informatisées et seront donc traitées à la main, donc mettront un peu plus de temps à arriver (voire beaucoup plus). Je vous déconseille donc d'envoyer de cette façon votre déclaration d'impôts... Pour le reste, papier, carton, bois, plastique, collage, peinture, tout est possible et n'aura de limite que votre imagination. Et si au guichet de la Poste on vous refuse votre envoi car "non conforme", insistez et dites que la Poste a même ouvert une Fondation de l'Art postal !

Si vous souhaitez faire paraitre une photo sur internet, veillez à effacer une partie de l'adresse avant publication pour la rendre illisible, par exemple en retouchant votre photo sur votre ordi. Pour ma part je laisse visible le prénom et la villle.

Ci-dessous quelques mail-arts reçus (j'en ai quelques dizaines centaines...), quel bonheur de trouver ça dans sa boîte aux lettres ! Le dernier, le petit bateau en papier qui me ravit par sa simplicité, m'a été envoyé par Brigitte L, de notre Défi Dessin.

DSCN4794

DSCN4790

DSCN4791

DSCN4793

DSCN4795

DSCN4796

DSCN4798

DSCN4799

Posté par 251065 à 10:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

04 janvier 2018

Echange d'art postal

2018-01-04

Bien longtemps que nous n'avons pas fait d'échange d'art postal ! Allez, l'année nouvelle est un bon prétexte, on se lance ! On va faire au plus simple, vous réalisez un mail-art que vous envoyez à qui vous voulez (quelqu'un qui saura apprécier le travail !), vous le photographiez avant de l'expédier, et toutes les photos paraitront ici le lundi 05 février, ce qui nous donne pile un mois ! Pour choisir un thème je suis allée voir ceux des années internationales : 2017 était l'année internationnale du tourisme durable pour le développement (yeahhh...) et 2019, encore plus glamour, sera "l'année internationnale du tableau périodique des éléments" !!! j'ai hâte ! Bon, 2018 étant laissé à nos bons soins je vous propose de créer un mail-art sur le thème de "l'année internationnal de l'art postal" !!! (comment ça ce n'est pas possible ?). Et encore deux petites choses : si vous ne savez pas à qui envoyer votre oeuvre je peux vous donner l'adresse d'une participante du Défi Dessin ; et quand on reçoit un mail-art on répond à l'envoyeur ! Amusez-vous bien !

2015 (9) Ch Keraudren

2013 (13) Ch Keraudren

2013 (16) Ch Keraudren

2014 (9) Ch Keraudren

2015 (8) Ch Keraudren

Posté par 251065 à 14:16 - - Commentaires [26] - Permalien [#]
Tags :

01 janvier 2018

Défi Dessin n°167

"Dessiner une porte", comment débuter mieux cette année 2018 ? Merci à Annick, de Dijon, qui nous a proposé ce thème, grâce à elle nous pouvons fermer la porte sur les couleurs sombres de 2017 et franchir le seuil de cette année nouvelle que nous habillerons de mille et une couleurs gaies, chaleureuses, apaisantes et énergisantes, douces et vives tout à la fois. Très belle année de toutes les couleurs à toutes et à tous. Et pour la commencer, quelques portes symboliques pour notre 167ème Défi Dessin...

20171215_075939

Elisa, de Genève (Suisse), 21ème participation

DD 167

Cécile, de Nanterre, 99ème participation

IMG_1958

Christelle, de Moissac, 3ème participation

FullSizeRender

Brigitte P, de Saint-Brieuc, 95ème participation

P1000255

Gisèle, de Cahors, 3ème participation

DSC03221

Mounia, de Toulouse, 147ème participation

20171223_105644

Annick, de Dijon, 4ème participation

Défi 167

Brigitte L, de Saint-Brieuc, 124ème participation

défi_167

Françoise, de Bordeaux, 32ème participation

FullSizeRender

Frédérique, de Loudéac, 5ème participation

n°91-défi 167 dessiner une porte

Hélène, de Carcassonne, 87ème participation

défi 167dessiner une porte

Chantal, de Nantes, 2ème participation

P1140153

Valérie, de Lannion, 6ème participation

DD 167 une porte

Evelyne, de Fribourg (Allemagne), 110ème participation

20171230_162750

Odile, de Dijon, 72ème participation

20171230_212914

Capucine, de Paris, 110ème participation

20171230_230659-1

Eliane, de Saint-Brieuc, 113ème participation

20171231_124643

Michèle, de Paris, 6ème participation

DSCN4788

... et moi, Charlotte, de Saint-Brieuc (ou presque...)

Et pour le 168ème DD ? Après la porte je vous propose de dessiner "une fenêtre", tout aussi symbolique (nous avions déjà dessiné "la fenêtre de votre chambre", c'était le Défi Dessin n°7, il y a bien bien longtemps !). Merci de me l'envoyer au plus tard le 13 pour parution le 15 janvier. Et je demande à Elisa, de Genève, un thème pour le 169ème...

PS : si vous m'avez envoyé votre dessin le 31 je l'ajouterai aux autres à mon retour...

 

 

Posté par 251065 à 08:56 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags :


26 décembre 2017

Aquarelle sur papier journal

2017-12-233

2 - janvier 17 - Zahia au turban jaune -

L'aquarelle sur papier journal est vraiment une idée masochiste, cumulant en une seule technique toutes les difficultés ! A la base l'aquarelle est la plus difficile des techniques de peinture, et comme sa matière principale est l'eau il lui faut un support bien épais ( un papier de 300 g est recommandé) pour absorber tout ce liquide et "tenir" un peu son dessin. Le papier journal (ou tout papier imprimé, vieux livre, etc),  est évidemment à l'opposé du support idéal mais a pour lui la qualité non négligeable d'être "vivant", de raconter déjà une histoire... et d'être également infiniment moins cher !

Pour peindre à l'aquarelle sur papier journal ou vieux papier imprimé, il faut obligatoirement passer par l'étape "collage". Avec de la colle blanche, au pinceau, collez soigneusement vos feuilles sur un support solide, papier épais, carton, toile. Et laissez sécher complètement. Ensuite vous pouvez dessiner, mais la gomme étant proscrite car abimant votre papier fragile, je vous conseille de faire préalablement, sur un bloc de croquis, vos recherches de dessin, afin d'avoir sous les yeux votre modèle dessiné avant d'attaquer votre aquarelle. Vos couleurs, aquarelle ou encre, doivent ensuite être assez pigmentées pour bien resortir, les couleurs très pâles ne donneront pas grand-chose. Là, vous êtes face à une difficulté supplémentaire, car lorsque vous aquarellez votre feuille de papier journal vous le mouillez, votre papier devient gris, vous ne voyez quasiment plus vos couleurs et travaillez donc "en aveugle". Les couleurs posées resortiront ensuite lorsque l'ensemble sera sec. Vous pourrez alors le travailler à nouveau, et monter l'intensité de votre travail en couches légères et successives. Oui, c'est plus long que travailler sur du papier blanc, mais le résultat en vaut la peine ! Quelques exemples de réalisations, ci-dessus mes travaux, et ci-dessous ceux de Géraldine Gabin, Stéphanie Ledoux, Christine Mirgalet et Florian Nicolle (mais il y en a beaucoup d'autres !)

Desktop1 (Copier)

Géraldine Gabin

cd4dce80d30123c1c35f98122bb475bd

Stéphanie Ledoux

))

Christine Mirgalet

 

Media-Portraits-par-Florian-Nicolle-05-800x400

Florian Nicolle

 

 

Posté par 251065 à 10:21 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

23 décembre 2017

La magie du carnet de voyage

Ch

Il suffisait d'ouvrir le carnet de mon voyage à Barcelone pour que tout me revienne en tête avec une précision inouïe, comme si j'étais encore là, à la terrasse d'un café du Barrio Gotico, à dessiner dans la douceur du soir tombé (nous étions dans les derniers jours d'octobre). Le labyrinthe des ruelles aux pavés usés par les siècles, un concert improvisé par deux violoncellistes au pied de la cathédrale, les dentelles de pierre, le glouglou des fontaines, la cohue des rues marchandes, la saveur parfaite de ces fruits juteux dégustés dans les allées des halles,  le scintillement du soleil se couchant sur la Méditerrannée, les palaces flottant ancrés dans le port et venus des Maldives ou d'Australie, les perruches promenant leur plumage acidulé à travers les arbres du parc Guëll, l'art nouveau partout dans la ville, les envolées architecturales de Gaùdi. Tout était là, dans mon carnet, et même le regard de cet étudiant quand il a compris que j'étais française, alors que je dessinais le jardin intérieur de l'université, et même le sourire  de cette patronne de café lorsque je lui ai offert le croquis de sa terrasse, tout un univers rangé à plat dans un carnet, n'attendant pour répandre ses images, ses parfums, ses saveurs, ses couleurs, que d'être ouvert à nouveau. Tout un voyage en quelques minutes, la magie du carnet de voyage...

Ch

Ch

2017-12-231

2017-12-23

DSCN0269

 

Posté par 251065 à 17:07 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

20 décembre 2017

Se poser là...

Ch

Prendre la voiture, suivre la petite route qui dévale la colline, serpente entre bois et prairies, puis remonter "la colline d'en face". Se poser là, juste un moment, mais à chaque fois que je viens là je perds un peu la notion du temps. J'ai dessiné, Marie a lu, il faisait bon devant la chaleur du poêle, Stéphanie recevait ses clients venus chercher du miel, des oeufs, du pain d'épices. Nous avons bu un café, parlé des enfants, de ce drôle de Noël qui déboule alors qu'on ne l'avait pas entendu arriver. Se poser là, juste un moment, regarder le temps, chaque seconde s'épanouir et sourire, regarder la lumière blonde se poser sur chaque trésor accumulé là. Dessiner encore un peu, reprendre un café, écouter le rire de Stéphanie, parler de cette journée croquis que nous ferons ici au printemps. Se poser là, avant de reprendre la petite route et de retrouver le rythme du temps.

2017-12-19

DSCN4773

Ch

Posté par 251065 à 12:34 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :

18 décembre 2017

Dessiner partout, dessiner tout le temps

2017-12-12

Dessiner dans le confort douillet d'un atelier ou d'un salon, tasse de thé et carré de chocolat, petite musique douce dans les oreilles et chien couché à nos pieds... oui, c'est bien confortable, mais le dessin "de terrain", le dessin dehors, sur une marche ou un trottoir, en pleine forêt, en pleine rue, en plein marché, en plein nulle part, avec trop de vent ou pas assez de soleil, le bruit, le monde, la vie autour de soi, c'est autre chose. Choisir son modèle, n'importe lequel, et s'installer, et plonger dans une bulle parfaite. Le monde, alors, peut bien s'arrêter de tourner, pas grave, on l'a consigné là, dans le carnet, et on s'en fiche si ce n'est pas un chef d'oeuvre, ce n'est justement pas le but. Le but, le seul but, est de poser là l'instant en quelques coups de crayon, de le déposer tout entier sur la page pour l'emporter avec soi, pour emporter la magie de cette étincelle-là, de cette seconde qui ne reviendra pas. Vous pouvez prendre des centaines de photos d'un lieu, d'un moment, et même ne rien regarder qu'à travers l'objectif de votre appareil ; il n'en restera que quelques pixels sur un écran. Faites un croquis, un seul, et vous verrez qu'en même temps que les formes que vous dessinez, votre mémoire enregistrera tous les sons, tous les parfums, l'ambiance, et même l'humidité de la marche sur laquelle vous vous asseyez, et même le parfum du foin coupé, et même... tout. Alors dessinez, partout, tout le temps. Ne craignez pas le regard du passant, il est toujours bienveillant, ni votre propre regard, il est toujours trop exigeant. Dessinez pour le plaisir, pour le bonheur, et vous m'en direz des nouvelles...

stage granit rose juillet 17

DSCN2885

2017-12-121

DSCN2937

2017-12-123

Posté par 251065 à 07:11 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags :

12 décembre 2017

Petits plaisirs d'hiver

Ch

Mes amies me parlent de neige, de routes bloquées, de pluies verglaçantes, de petits matins gelés. Dans mon jardin trois capucines sont venues ajouter leur petite touche de couleur cette semaine, la bruyère est en fleur et je cueillerai les dernières roses pour la table de Noël. L'hiver s'installe, mais il est plutôt, ici, synonyme de tempêtes que de paysages enneigés, et même s'il nous arrive d'avoir froid, ce n'est jamais un froid bien mordant. Alors dans la maison je fête l'hiver autrement, je retrouve la joie de peindre mes fenêtres et de patisser des montagnes de petits sablés, de tricoter des plaids pour se lover encore un peu plus dans le moëlleux, d'allumer chaque soir, à l'heure ou dehors la lumière s'estompe, de grosses bougies, et même, régression suprême,de préparer un vin chaud tout parfumé d'épices pour un soir de lecture paresseuse. Allons, l'hiver a aussi du bon...

Ch

Ch

Posté par 251065 à 11:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :