vivre en Bretagne

21 janvier 2019

un dimanche

StagesCarnetDeVoyage

Un dimanche tout gris tout froid que j'avais décidé de m'offrir tout entier, un dimanche gourmand, doux et velouté. Un bon film, un bon livre, et puis je me suis retrouvée sans même m'en rendre compte dans mon atelier, assise à ma table à dessin. Ranger l'atelier ? Pfff, il faisait trop gris dehors. Avancer l'organisation de mes stages ? Et pourquoi pas faire ma compta tant qu'on y est ? Non, je voulais ce dimanche-là paresseux. Alors j'ai dessiné juste pour le plaisir, pour rien, pour moi. Un peu d'art postal, une miette d'aquarelle, rien que du pur plaisir... Et vous, il était comment votre dimanche ?

Posté par 251065 à 10:26 - Commentaires [12] - Permalien [#]


18 janvier 2019

Alain Thomas

C'était samedi dernier, un samedi tout gris et mouillé qui trimballait sa mauvaise humeur en traînant les pieds. Le ciel était si bas que les nuages s'accrochaient aux pignons des toits, et dégoulinaient d'une petite pluie glacée. Mais sous les toits, il y avait les murs, et sur les murs...

IMG_20190112_145329

... sur les murs du minuscule village de Henon s'était installée une jungle pleine de toucans et de flamands roses (oui, des flamands roses dans la jungle, ça s'appelle la liberté de l'artiste), de feulements et de couleurs, et puis des tigres et des enfants, des cascades et des toits sous la neige, et puis des éléphants, des ciels orange et des lézards montant le long de troncs turquoise. Il y en avait partout, dans les rues, sur les murs, et tout d'un coup le gris n'existait plus, il n'y avait plus d'hiver, ou alors il n'était que glissades rieuses au-dessus d'un lac gelé et gros flocons tombant sur une famille de babouins. Les couleurs semblaient exploser dans la rue, se répondre, comme un écho. Et les passants, d'un coup, retrouvaient le sourire de leurs cinq ans. C'était l'endroit parfait pour passer un samedi gris et froid. Si vous avez la chance d'être en Bretagne, lachez tout, allez-y ! C'est à Henon, au sud de Saint-Brieuc, jusqu'à la fin du mois de février, ce sont les peintures d'Alain Thomas et c'est mieux qu'une cure de vitamine C !

AT1

IMG_20190112_151416

AT4

Posté par 251065 à 10:10 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags :

15 janvier 2019

Défi Dessin 188

"Demain" était le thème, à première vue difficile mais finalement très stimulant, de ce 188ème Défi Dessin. Vos interprétations partent dans tous les sens, bravo !!!

DD 188 Demain

Cécile, de Nanterre, 119ème participation

P1070087 (1)

France, de Bayonne, 15ème participation

IMG_2548

Edith, de Loudéac, 18ème participation

20190102_152858

Elisa, de Genève (Suisse), 38ème participation

défi 188

Chantal, de Nantes, 15ème participation

n°106-défi 188 - demain !

Hélène, de Carcassonne, 106ème participation

Scan

Françoise, de Bordeaux, 45ème participation

20190109_081950-1_resized_1

Mounia, de toulouse, 162ème participation

20190109_163054-1

Isabelle, de Paris, 10ème participation

DD n°188

Céline, de Lyon, 10ème participation

IMG_2450

Marie-Josée, de Loudéac, 5ème participation

demain

Eliane, de Saint-Brieuc, 129ème participation

20190112_134606

Virginie, de Loudéac, 4ème participation

défi 188 Demain

Brigitte, de Cherbourg, 48ème participation

P1150372

Valérie, de Nantes, 15ème participation

DD 188 dessiner DEMAIN

Evelyne, de Fribourg (Allemagne), 128ème participation

20190114_210557

Capucine, de Paris, 127ème participation

20190115_101417

Odile, de dijon, 78ème participation

030008

...et moi, Charlotte, de Saint-Brieuc...

Et pour le 189ème DD, le thème proposé par France, de Bayonne, nous fait (re)découvrir une autre femme au destin hors du commun, "madame Tussaud". A m'envoyer avant le 31 janvier. A vos crayons !

Posté par 251065 à 11:58 - Commentaires [10] - Permalien [#]

07 janvier 2019

chaque jour...

 

 

121981115

 

"chaque jour est un bon jour"...

Maître Yunmen

Posté par 251065 à 10:10 - Commentaires [11] - Permalien [#]

05 janvier 2019

Douceur d'hiver

J'apprends à aimer janvier, à retourner comme un gant la froidure qui mord la peau, le ciel plombé, la nuit profonde, pour ne garder que la lumière des bougies dans la maison et ce petit quelque chose qui malgré moi me dis tout bas de ralentir. Ma boîte d'aquarelle n'est jamais loin, qui rencontre parfois la pile des livres "en cours", la théière ronde sur le coin de la table à dessin, et le temps que je dévide autrement, avec plus de lenteur, de langueur, de patience. Je lis beaucoup, tout le temps, mais plus encore en hiver, aime à relire lentement les gros pavés dévorés dans l'année, goûter les mots, les retourner sur le palais, les déguster à toutes petites gorgées... Je commence ce début d'année avec "l'art de la joie", de Goliarda Sapienza, un beau programme. Et vous, que lisez-vous en ce moment ?

ChKeraudren

Posté par 251065 à 16:14 - Commentaires [26] - Permalien [#]


01 janvier 2019

Belle année à vous...

Que cette année tout juste éclose vous soit douce et belle, savourez chaque instant de chaque jour, prenez le moëlleux de la vie dans le creux de votre paume avec douceur, avec tendresse et infiniment d'attention bienveillante. N'ayez pas peur, aimez, aimez, et la vie vous le rendra...

domestique 42

domestique 23

Posté par 251065 à 10:10 - Commentaires [13] - Permalien [#]

18 décembre 2018

Stage de carnet de voyage à Lisbonne

Ce matin le vent est hargneux, griffe et mord le moindre petit bout de peau exposé. On s'emmitoufle, on se camoufle, et l'hiver ricane en dansant sa ronde (je n'aime pas l'hiver, l'auriez-vous deviné ?). Jour parfait pour évoquer la douceur de vivre qui baignera mon stage de carnet de voyage à Lisbonne, en septembre prochain. Encore loin me direz-vous ? Mais non, nous y serons en un claquement de doigt et ce temps-là, le temps de la flânerie dessinée, le temps du temps posé, sera une vraie bulle de bien-être.

L4

Mes souvenirs de Lisbonne sont lointains mais tout imprégnés d'émerveillement. La ville a de quoi donner le tournis à un carnettiste tant chaque ruelle, chaque coin de rue, chaque marché impose le croquis. Et puis les couleurs de la vieille ville, et cette atmosphère souriante, et ces patisseries irrésistibles, ces terrasses de café où l'on prend le temps de regarder les gens passer, de  dessiner vite fait les grand-mères et leur cabas, les hommes qui lisent le journal.

L1

Le stage dure cinq jours, et en cinq jours nos carnets gonfleront comme ballons de baudruche, car il y aura tout Lisbonne dedans, ses momuments, ses habitants, ses jardins, et même le Tage, majestueux (non, on ne se refuse rien). Pour rester convivial (et que je puisse consacrer à chacun le temps nécessaire), le groupe est limité à dix stagiaires. Le stage a lieu du mercredi 11 septembre au matin jusqu'au dimanche 15 en fin de journée (arrivée le 10, départ le 16) et coûte 300 euros. Un logement est possible en plein coeur de la vieille ville, avec vue sur le Tage.  Et si vous avez des questions... je suis là !

L6

L2

L5

Posté par 251065 à 12:07 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

15 décembre 2018

Défi Dessin n° 187

Cette fois c'était Edith, de Loudéac, qui proposait un thème. L'occasion de travailler sur une autre figure féminine, politique, littéraire, scandaleuse, amoureuse... George Sand. Bravo pour vos interprétations, c'est superbe !

DD 187

Cécile, de Nanterre, 118ème participation

20181206_081117-1_resized

Mounia, de Toulouse, 161ème participation

20181207_125524

Elisa, de Genève (Suisse), 37ème participation

20181208_134156

Annick, de Loudéac, 9ème participation

20181208_230801

Capucine, de Paris, 126ème participation

P1060632

France, de Bayonne, 14ème participation

IMG_2448

Edith, de Loudéac, 17ème participation

DD 187 George Sand

Evelyne, de Fribourg (Allemagne), 127ème participation

20181210_195749

Monique, de Paris, 2ème participation

n°105-défi 187-George Sand

Hélène, de Carcassonne, 105ème participation

20181211_142319

Odile, de Dijon, 77ème participation

défi_187

Françoise, de Bordeaux, 44ème participation

DD187-Georges Sand

Brigitte, de Versailles, 7ème participation

DD n°187

Céline, de Lyon, 9ème participation

George Sand

Eliane, de Saint-Brieuc, 128ème participation

FullSizeRender

Frédérique, de Loudéac, 22ème participation

IMG_20181212_185423

Véronique, de Tours, 12ème participation

DSCN5642

...et moi, Charlotte, de Saint-Brieuc

Nous allons faire une petite "pause des confiseurs" et nous retrouverons le 15 janvier pour le DD n° 188. Vous avez donc un mois pour dessiner et m'envoyer "demain" (oui oui, c'est le thème...)

Et pour le thème suivant, le 189, je demande un thème à France, de Bayonne...

 

 

 

 

Posté par 251065 à 10:10 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2018

Stefano Faravelli

Hier arrivait dans ma boîte aux lettres bleue une petite enveloppe pleine de gentillesse, d'amitié et du recueil "Dehli" de Stefano Faravelli. Je me suis alors rendu compte que, curieusement, ma bibliothèque pourtant bien fournie en carnets de voyages ne comptait rien de cet auteur pourtant prolifique et ô combien talentueux. Plus curieux encore, je ne l'ai jamais croisé alors que le monde du carnet de voyage est un si petit monde...

e

Stefano Faravelli est donc né en 59 à Turin. Il dessine, il écrit, et lorsqu'il tombe un jour sur les carnets de voyage d'Eugène Delacroix comprend que c'est "ça" qu'il veut faire. Pour lui le texte est aussi important que l'image car, bien plus qu'un catalogue de "jolis dessins" le carnet est d'abord un récit, il raconte une histoire.

p

Les carnets de Stefano sont donc autant à lire qu'à regarder. On peut piocher, picorer, déguster ou tout engloutir d'un coup pour mieux y revenir mais une chose est sure, ce carnettiste-là sait aussi bien raconter en mots qu'en images.

t

Posté par 251065 à 17:46 - Commentaires [14] - Permalien [#]

06 décembre 2018

Stages de carnet de voyage au Maroc

En présentant mon calendrier des stages de carnet de voyage, la semaine dernière, je vous disais que je reviendrais sur chacun d'eux un peu plus en détail pour mieux vous les raconter. Je n'imaginais pas qu'en quelques jours (trois jours en fait) celui pour Essaouira serait complet... Je suis désolée pour les quelques personnes m'ayant dit être intéressées et qu'elles reviendraient vers moi dans quelques temps après avoir décidé... c'est trop tard. Je ne vous vanterai donc pas le séjour à Essaouira (et pourtant, pfff, quel séjour !) mais vous raconterai Marrakech...

DSCN1397

DSCN1467

Ma première rencontre avec Marrakech date d'il y a deux ans. S'envoler de France alors qu'il fait gris, froid, humide et que tout est bloqué par des grèves, pour atterrir au Maroc... est un choc. Autre climat, autres couleurs, autres vies, autres codes aussi, qu'il faut apprivoiser. Mais que de sourires  partout ! L'année dernière, mon séjour fut un peu plus long, et ma découverte de Marrakech un peu approfondie (en a-t-on jamais fait le tour ?). Des ruelles tarabiscotées de la largeur d'une carriole, aux hauts murs perçés de portes (qui furent...) somptueuses, des marchands étalant leurs tissus, leurs paniers, leurs épices, leurs herbes magiques, une ville grouillant de vie (évidemment, quand on habite une commune de 900 habitants on est mal préparé, mais je ne connaissais pas encore Dehli et ses 25 millions d'habitants !), des carrioles tirées par des ânes au milieu d'une circulation folle, et au milieu de ça des jardins inouïs aux parfums de fleur d'orangers et où ne s'entendent que le glouglou des fontaines. Et puis des palais si beaux qu'on voudrait tout dessiner, tout mettre dans le carnet, une cuisine savoureuse à tous les coins de rue (s'installer dans une échoppe pour dessiner les gens qui passent en buvant un thé à la menthe et en savourant une corne de gazelle fait partie des dures réalités du stage, il faut le savoir avant de se lancer). Nous aurons pour nous guider tout au long du stage une bonne fée qui, pour l'avoir arpenté en tous sens pendant plusieurs dizaines de séjours, connait Marrakech comme sa poche (et sait négocier les prix !). Et puis il y aura une journée passée dans la montagne de l'Atlas, dans un village berbère incroyable de beauté et d'hospitalité, qui nous permettra de coucher dans nos carnets un autre visage du Maroc, celui des grands espaces et des sommets enneigés. Enfin, pour nous remettre au mieux de nos journées de découvertes dessinées, nous logerons au calme, dans un très joli riad de la palmeraie (dont j'ai testé pour vous le hammam... wahou !).

En pratique, le stage dure cinq jours, du mardi 14 au samedi 18 mai. On arrive la veille (lundi 13) et repart le lendemain (dimanche 19). Le prix est fixé à 650 euros, qui comprend les cinq jours de stage, les transferts de et vers le riad (vous êtes pris en charge à votre arrivée à l'aéroport), le logement en chambre double (chambre individuelle possible avec léger supplément), la demie pension petit-déjeuner/dîner. Reste à la charge de chacun le billet d'avion, les déjeuners (repas simples pris en ville) et les éventuelles entrées de monuments et déplacements en bus dans la ville). Si vous avez des questions... je suis là !

 

DSCN1293

DSCN1299

DSCN1314

DSCN1378

Posté par 251065 à 16:24 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :