30 avril 2013

La vérité sur l'affaire harry Quebert

Je ne l'ai pas laché celui-là. J'ai adoré le livre dans le livre, les deux époques qui s'interpénètrent, les rebondissements jusqu'à la toute fin. J'ai adoré me plonger dans ce gros pavé de 670 pages en me demandant qui avait bien tué la jolie Nola (moi qui déteste les polars !). J'ai adoré découvrir la fin, que je n'avais pas imaginée un seconde. Alors bien sur, il y a des longueurs, des répétitions, des clichés, mais je n'ai pas boudé mon plaisir...
Posté par 251065 à 20:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

29 avril 2013

bûler, tailler, élaguer

Je sais que la bataille sera rude pour ne pas nous laisser envahir par ce jardin qui lance ronces et broussailles à l'assaut. La glycine charmante nous rappelle aussi qu'elle est une liane, et j'ai retrouvé à plus de quinze mètres de son pied ses longues tiges rampantes parties à l'aventure. Les jolis arbustes sont devenus arbres, alors je coupe, je coupe, j'embauche les bras de mes garçons et nous brûlons, élaguons, taillons à qui mieux mieux. "Faire ce que peut", et tant pis pour ce que ne peut point...  
Posté par 251065 à 23:45 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
25 avril 2013

Trop

Une expo demain, une autre la semaine prochaine, et puis celles à organiser pour cet été, et puis les enfants qui, les urgences que. Du mal à tout gérer, et l'envie d'être dehors qui m'entraîne muser sur les talus fleuris à chaque rayon de soleil. Alors m'asseoir à mon bureau, à ma table de travail, lister le plus urgent et le faire, sans lever le nez, sans me laisser emporter par les papillons qui dansent dehors, mettre un peu d'ordre dans mes dossiers, dans ma tête, renoncer à certaines choses aussi. Parce que cinq enfants, parce... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
24 avril 2013

bleu

Il y avait le blanc du poirier en fleurs, le rose des joues de Malo après la séance de trampoline. Il y avait le jaune tonitruant des champs de colza et le brun velours des labours de printemps. Et au-dessus, tout au-dessus le bleu immense et chaud et velouté, un bleu d'été qui emportait les coeurs et faisait tout oublier. Alors, je me suis arrêtée au bord de la route, dans ma petite robe à fleurs et mes sandales d'été, me suis déchaussée et suis allée marcher, pieds nus, dans le jaune du colza, dans la terre tiède et souple. Et sur... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 20:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 avril 2013

20 ans

C'était le début des vacances, quand on commence à s'installer dans cet autre rythme fait de langueur et de liberté. C'était les premières grillades, l'apéritif dans le jardin, les rires dans la fumée bleue. C'était l'anniversaire de Guilhem, fêté quelques jours trop tôt pour que toute la fratrie le partage. C'était les bulles dans les coupes en cristal, et le gâteau choisi par Marie. Vingt ans, un anniversaire qui ressemblait à ce jour de printemps, attendu, fêté, riche de tous les possibles. Vingt ans comme un tout, un... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 20:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
21 avril 2013

l'eau qui jaillit

  J'étais passée hier voir monter la roue, morceau par morceau dans les coups de marteau. Ce matin c'était le grand jour, celui ou le très vieux moulin au fond de la vallée allait retrouver le rythme lent et hypnotique de la danse de l'eau. Corentin était allé cueillir le bouquet qu'il fallait poser sur la première pale, comme le voulait la tradition, le bouquet qu'allait emporter la roue se mettant en mouvement pour son premier tour. Ensuite l'attente a commencé, le retour de l'eau dans le bief, centimètre par... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 21:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

19 avril 2013

La dernière conquête du major Pettigrew

Je l'ai vraiment bien aimé, ce major-là, à l'heure du thé. Délicieuse lecture qui m'a fait attendre les beaux jours en arpentant la campagne anglaise en compagnie du très honorable major à la retraite Ernest Pettigrew. Très honorable, très respectable, et au bout du compte très amoureux de Jasmina Ali, l'épicière musulmane et pakistanaise du village. So shoking ! Ces deux-là vont se rencontrer, s'apprivoiser, tout doucement, et faire face ensemble aux préjugés de leur caste respective. L'humour earl grey de ce roman était parfait,... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 19:57 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
18 avril 2013

les vacances des enfants

Les vacances des enfants approchent et, même si la météo ne semble pas vouloir nous offrir ces longues pauses dans le jardin que nous attendons, nous savourons les jours plus longs, l'air plus doux, la lumière plus franche. Il y aura des départs, des retours, tout le monde a envie de bouger, comme si l'hiver se finissant nous donnait envie de nous secouer, de faire tomber la léthargie qui nous tenait. Demain Jean-Baptiste descendra du train, donnant le coup d'envoi à ces deux semaines qui s'ouvrent devant eux. Envie de fraicheur... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:20 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
15 avril 2013

le son de la guitare

En rentrant de mon cours je l'ai trouvé là, un sourire jusque dans les yeux, heureux de nous faire la surprise. Jour de repos, il est venu en stop jusqu'à la maison. D'un coup tout le monde s'est mis à parler en même temps, à raconter, à rire, dans une joyeuse cacophonie. J'ai pensé à Jean-Baptiste, seul de la fratrie à être absent pour ce repas si joyeux, et lui ai envoyé par la pensée des ondes de bonheur doux et bleu. Retrouvailles. Il nous a dit combien nous lui manquions, et aussi combien son travail lui plaisait. Il nous a... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:16 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
14 avril 2013

le vent tiède

Le vent tiède sur la peau, les paupières closes sur la lumière jaune, les parfums d'herbe, j'ai tout goûté, tout retrouvé, comme on reprend possession des choses après un long voyage. J'avais oublié, mais tout m'est revenu de ce sentiment délicieux d'exister lorsque le soleil s'impose. Et les fenêtres de la maison, grandes ouvertes sur la tiédeur du jour, et les draps dépliés dehors et séchant dans le claquement du vent. Boire jusqu'à plus soif, s'étourdir de lumière.  
Posté par 251065 à 20:26 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :