10 octobre 2012

la liste de mes envies

C'était le livre que je ne pouvais manquer et je l'ai lu d'une traite, dans le silence de la maison endormie. Dernière page tournée à deux heures du matin, pour un lever forcément difficile quatre heures plus tard.  Mais j'ai été immédiatement happée par l'écriture et ce qu'elle racontait, l'histoire simple et forcément familière, car qui ne s'est jamais demandé ce qu'il ferait s'il gagnait des millions ? Et cette héroïne discrète m'a semblé elle aussi familière, dans son bon sens planté là, son regard sur la vie. Elle m'a... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:30 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

09 octobre 2012

L'amie retrouvée

Nous nous étions "perdues de vue" comme l'on dit, habitant pourtant à quelques poignées de kilomètres mais ne fréquentant pas forcément les mêmes lieux ni les mêmes gens. Les mois s'étaient glissés sur la trame du temps, devenant années, pesant de tout leur poids. Elle avait déménagé plusieurs fois, changé de téléphone plus souvent encore et je l'avais rangée dans le tiroir ouaté des amitiés perdues. Pourtant, au téléphone, nous nous sommes retrouvées d'un coup, comme si nous nous étions quittées hier, et stupéfaites toutes deux... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2012

semblables et différents

En regardant les enfants grandir, trouver leur voie, s'affirmer, je me demande souvent ce qui peut les rendre si différents. Pourquoi celui-ci est-il si solitaire, épanoui dans son cocon, alors que cet autre aura tant besoin de monde autour de lui ? Pourquoi celui-là aura-t-il si facilement des accés de colère alors que cet autre restera dans toute circonstance comme une eau paisible ? Quelle est la part d'inné, la part d'acquis ? Jusqu'à quel point le fait de naître chez un couple sans enfant ou dans une fratrie déjà nombreuse... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:33 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
07 octobre 2012

premiers bouquets d'automne

Après l'averse, je suis sortie. Je voulais prendre quelques photos de gouttes sur les feuilles pour les tenter à l'aquarelle, m'essayer à ce délicat exercice. Je voulais aussi cueillir de pleines brassées de branchages pour mes premiers bouquets d'automne à semer dans toute la maison. Quelques baies, quelques feuilles, un graphisme simple et peu de couleurs. Mais le temps, déjà, me pressait, il fallait reconduire Jean-Baptiste à la gare, signant là le dernier moment de ce week-end avec les enfants. Il en restera quelques... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:12 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
04 octobre 2012

nuit

J'ai bien aimé quitter la maison à la nuit tombée, laisser les enfants à leur dessert, rouler dans la campagne balayée par le vent, la voiture fouettée par les brassées de feuilles roussies, jusqu'à la petite lumière au milieu du grand noir, jusque chez l'amie. Parler tard, être bien. Se raconter les projets, s'encourager. Je sors trop peu de chez moi, l'hibernation me gagne.
Posté par 251065 à 23:58 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 octobre 2012

jour mouvant

Un jour gris, un jour bleu en ce début d'automne. Les jours qui glissent, l'impression de ne rien faire, de ne pas avancer, de m'éparpiller dans mille petits pas inutiles qui n'en feront pas un grand. Travailler chez moi, à mon rythme, est un vrai trésor, une liberté précieuse que je goûte, d'habitude, en sachant jouer entre discipline et vagabondage. En ce moment c'est un piège qui se referme sur moi, sur mon incapacité à m'asseoir à ma table de travail. Bien sur, le travail commandé sera livré en temps et en heure, mais pour le... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:29 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :

02 octobre 2012

La belle verte

J'avais tant aimé ce film. J'étais allée le voir à sa sortie en salle, connaissant les thèmes chers à Coline Serreau, son humour, sa poésie. C'était en 96, autant dire une éternité, et j'ai voulu le montrer aux enfants, sachant que Paul en goûterait la "substantifique moëlle" et que les plus jeunes y puiseraient plaisir à leur mesure. Alors nous nous sommes installés devant l'ordinateur, notre dîner pique-nique devant nous, serrés les uns contre les autres pour ce dîner inhabituel et qui faisait fête au milieu de la semaine. Dehors... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 21:12 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
30 septembre 2012

fin septembre

La lumière dorée d'automne entrait par les fenêtres grandes ouvertes de la maison, il faisait bon, si bon sous le ciel bleu. Bien sur, il me fallait finir mes articles, les peaufiner, les relire, les corriger avant de les envoyer, mais rien ne pressait après tout. J'ai demandé à Paul de me donner du courage pour aller travailler. "Courage maman, tu dois aller travailler" m'a-t-il seulement dit avec un rien d'ironie au fond des yeux  avant de disparaitre. Il n'y a pas si longtemps je réussissais à me laisser le dimanche, comme... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:41 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
29 septembre 2012

samedi d'automne

Un samedi d'automne, un samedi tout lumineux et doré. La campagne jaunit, rougit, devient sèche et craquante. Je suis allée, au bord de l'étang, peindre le reflet des grands arbres dans l'eau mais suis restée juste à regarder, sans même ouvrir ma boîte d'aquarelle. Je voulais aussi vider le garage de son encombrement mais suis restée à lire. Samedi d'automne, samedi de paresse confortable et bienvenue. J'écrirai demain les articles qui doivent encore partir, je me laisse ce temps, ce repos d'un jour. Les "il faut" attendront bien... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
28 septembre 2012

Rohan

Il me fallait, pour le travail, aller à Rohan que je ne connaissais pas. Je suis tombée sous le charme de la petite ville endormie et en ai profité, après mon rendez-vous, pour flaner longuement dans les rues, marcher le long du Canal de Nantes à Brest, regarder les libellules au-dessus des berges encore vertes et imaginer, à partir du tracé des petites rues, la vie de la forteresse orgueilleuse et puissante qu'elle fut. Rien ne reste de sa grandeur, et je l'aime autant comme ça.  
Posté par 251065 à 22:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :