Elle n'est pourtant pas loin, mais juste un peu trop, ma campagne printanière étale autour de moi ses jupons verts, roses, jaunes, mais parfois l'envie de mer me saisit. Marcher à la lisière des vagues, sentir le sable mou, l'eau qui encercle mes chevilles, reposer mon regard en le posant sur le bout de l'horizon, me repaitre des sons, des odeurs, des couleurs, de ces bouffées d'énergie pure qui arrivent à chaque vague. Alors je ferme les yeux et me reviennent les plages aimées, comme un voyage dans le temps et l'espace. Peindre, poser les couleurs, peindre et entrer dans mes aquarelles comme on entre dans l'eau à la sortie de l'hiver, au plein coeur de l'été ou aux derniers jours d'automne, peindre et faire entrer là, sur mes carrés de papier, toutes les plages de tous mes souvenirs. Et sourire.

04214

04211

04212

04213