La saison des carnets de voyage approchant, je vous propose un petit tour de piste des conseils que je répète en boucle à mes stagiaires concernant la tenue de leur carnet, parce que les erreurs sont souvent les mêmes :

-1-  attendre  le "voyage" pour faire votre carnet : pourquoi attendre ? Commencez à dessiner là, maintenant, tout de suite ! Tout est "dessinable", votre mug de thé du matin, la couverture du bon bouquin que vous êtes en train de lire, la paire de chaussures que vous venez de vous offrir, le fauteuil hérité de votre grand-mère... tout ! Racontez votre quotidien, dessinez les petites choses que vous ne voyez plus à force de les avoir sous les yeux, mettez-vous dans la peau de quelqu'un venant d'une culture complètement différente...

-2- emporter votre atelier avec vous : parce que "on ne sait jamais", parce que "je ne sais pas de quoi je vais avoir besoin". Stop ! le principe du carnet est de faire avec ce qu'on a et de pouvoir s'arrêter n'importe où et n'importe quand pour dessiner... donc d'avoir toujours son matériel avec soi... donc de le porter en permanence... votre dos vous remerciera de voyager léger et vous serez plus à l'aise, au moment de dessiner, de ne pas avoir à étaler toute une boutique de fournitures beaux-arts (pour utiliser toujours les mêmes !)

-3- viser la perfection : bien sur qu'on veut un "beau" carnet, mais les carnets édités que vous feuilletez en librairie ne sont pas faits sur site mais en atelier, c'est une autre démarche ! Votre carnet est le reflet de votre voyage, de vos rencontres, de vos enthousiasmes comme de vos coups de fatigue, pas une oeuvre destinée au musée, lachez-vous (et lachez donc cette fichue gomme par la même occasion !)

-4- attendre le "bon moment", attendre la pause, attendre que les autres soient ok pour s'arrêter, attendre  qu'il fasse moins chaud, moins froid, qu'il y ait moins de monde... je continue ? Non, vous avez compris le principe. Si on "attend" le bon moment il ne viendra pas, mieux vaut un petit croquis vite fait que pas de croquis du tout !

-5- ne pas se mettre d'accord avec vos co-voyageurs : quand on veut faire un carnet de voyage en partant avec des gens qui n'en font pas, le risque est de ne pas vouloir "faire attendre" les autres. Du coup on ne sort jamais le carnet. Mettez-vous d'accord avant de partir, dites à vos compagnons de voyage que vous ferez des pauses croquis de temps en temps, si les choses sont claires au départ c'est plus facile. Evidemment, partir en voyage organisé avec une agence de voyage n'est pas l'idéal pour faire un carnet.

-6- dessiner d'après photo : prendre des photos dans la journée et dessiner le soir (ou encore pire en rentrant de voyage) vous prive de presque tous les plaisirs du carnet : travailler vite et donc progresser, être dans l'ambiance, faire des rencontres sympathiques...

-7- ne choisir que des thèmes "carte postale" : dessiner "le" monument incontournable de la visite, oui, bien sur si vous en avez envie, mais si votre carnet ne contient que ce genre de thème vous allez vite vous ennuyer (pendant que vous dessinerez mais aussi quand vous feuilleterez votre carnet). Pour un carnet vivant ajoutez les petits riens qui ne sont pas dans les guides parce qu'ils sont votre voyage et pas celui du voisin.

-8- être sage : un dessin par page, bien aligné, bien propre... quel ennui ! Décentrez vos dessins, faites les sur plusieurs pages, faites des gros plans, des superpositions, le carnet est un terrain de jeu, alors amusez-vous !

1BZHBecherel1