Je suis, nous sommes, vous êtes confinés... ça n'empêche pas d'être libre dans sa tête, non ? Et comme en ce moment je travaille sur mon calendrier de stages de carnet de voyage 2021, je rêve à ce que je n'ai pas, exactement comme si je l'avais, je ferme les yeux et j'y suis :  dehors toute la journée pour dessiner, être là, sous le soleil exactement, remplir jusqu'à la gueule mon carnet de croquis, de collages, de petits moments tellement chouettes, de paysages si grands qu'on ne peut que se taire et les peindre, chercher une jolie terrasse à l'ombre pour étaler les carnets des copines, les faire passer et s'extasier de toute cette créativité... je prends tout ça, toutes ces envies, ces sensations, et je les pose un peu plus loin dans le temps, dans un futur qui n'existe pas encore, dans les stages de l'année prochaine, dans six mois à peine... Je ne vous cache pas qu'il m'a fallut renoncer à une partie de mes projets de stages pour l'année prochaine. Mes stages à l'étranger, tous balayés par l'actualité de 2020, seront prudemment rangés au chaud pour 2022 car la situation ne me permet pas encore d'emmener sereinement un groupe à l'étranger. Mais l'envie me titille d'offrir à mes carnets un autre ciel à peindre que les ciels bretons. Donc... donc il y aura, en plus des stages en Bretagne, deux stages dans une autre région, avec une autre ambiance, d'autres paysages à peindre, d'autres couleurs à trouver et à poser. Je garde la surprise de la destination jusqu'au 27 novembre (dernier vendredi de novembre, jour de parution de mon calendrier !) mais vous donne quand même un indice, croqué ici dans mon "carnet de tous les jours"...

DSCN6290