Premiers jours de juillet, comme une pause, une attente. Par la fenêtre grande ouverte de l'atelier je regarde la lumière entrer à flots, quelques bourdons vaquer à leurs affaires d'un air important, des abeilles toujours pressées fendre l'air. Il y a aussi la merlette qui couve, son nid posé sur le rebord de la fenêtre, et nous lance un regard inquiet à chaque fois que nous passons. Ne t'inquiète pas petite maman, il n'arrivera rien à ta couvée, du moins jusqu'au premier vol parce qu'à partir de là je ne garantis rien. Les enfants sont parfois bien imprudents...

Je me souviens des fins d'années scolaires, il n'y a pas si longtemps. Les enfants surexcités, les fêtes des écoles, les journées chaudes dans les cours de récré, les si longues soirées, l'ombre des grands arbres. C'est toujours un peu mélancolique, une fin d'année scolaire, c'est un cycle qui se termine, et l'on comprend, même tout petit, que l'on est embarqué sur un navire qui ne fera pas demi-tour. Et quand on est à son tour parent, lorsque c'est à notre tour d'emmener les enfants à l'école, la mélancolie revient et nous murmure à l'oreille des "tu te souviens" bien inutiles. Car comment oublier ?

tumblr_lzh0pz0gdG1qbqq7mo1_250

tumblr_lrl9cupngy1qzgna5o1_500

tumblr_m7xmpzX3VX1r4pywpo1_500