L'air était doux, si doux pour un mois de février, je roulais avec la fenêtre de la voiture ouverte, regardant à gauche et à droite ce paysage si vert, cherchant dans ma tête comment conjuguer les couleurs de ma palette pour obtenir le vert des talus, le vert du sous-bois, le vert de la colline sous le bleu du soleil. Et puis à la radio la nouvelle est tombée, la mort de Lagerfeld.

Il pouvait donc mourir ? Il était donc fait de chair et d'os ? Lagerfeld était pour moi comme la Joconde, une base, un socle, un incontournable, comment la Joconde pourrait-elle mourir ? Son trait me fascinait lorsque j'étais étudiante aux Beaux-Arts, et je me souviens avoir fait des dizaines de croquis de ses collections. Tchao maëstro...

52601934_2624105070949741_4596579802403569664_n