ChKeraudren2606181

Il faisait très (vraiment très) chaud mardi, et de plus l'équipe de France de foot jouait, parait-il, quelque part loin de là, aussi les rues de la très vieille cité de Rochefort-en-Terre étaient-elles quasiment vides. Quasiment, car trois carnettistes, indifférentes au foot mais accablées de chaleur, étaient là, à suer sang et eau à prendre du bon temps, leurs pinceaux à la main. D'ailleurs la marchande de glaces ne s'y est pas trompée, "c'était vous qui dessiniez sur la place, tout à l'heure ?". Oui, c'était nous, et si la récolte n'a pas été énorme en quantité, à peine deux double-pages, il faut préciser que nous avons tout de même résisté héroïquement à l'appel de la sieste sur les transats qui nous tendaient leurs bras sous les grands platanes du château (mais pas à l'appel des glaces artisanales, je le reconnais). Peut-être ferons-nous un détour par ici cet été avec mes stagiaires de début août, les vieilles rues pavées sont vraiment charmantes et les maisons croulant sous les fleurs irrésistibles. Peut-être fera-t-il moins chaud, peut-être n'y aura-t-il plus de foot, il risque d'y avoir "un peu" plus de monde dans la petite cité élue "plus beau village de France" il y a deux ans. Mais seule ou pas j'y retournerai, mes crayons n'ont pas fait le tour de la question...