Maroc18

C'était mon tout premier stage à l'étranger, la première fois que je sautais le pas et emmenais un groupe loin, si loin du rassurant quotidien. J'avais essayé de baliser ma route, d'organiser, de prévoir, de répondre aux "et si...", de trouver, à plus de 2600 kilomètres de mon petit atelier blanc, le chauffeur, le guide, le logement, j'avais décidé de faire confiance, peut-être de "me" faire confiance aussi, de me fier à ce que le soleil et la lune me soufflaient, à ce que la petite voix en moi me répétait. Et nous avons trouvé Pascale, Jean, Kamar la petite fée, Hassan le guide parfait, et Claudia, et Mohammed, et les femmes de la coopérative d'huile d'argan qui ont chanté pour nous pendant que nous les dessinions, et tous ces inconnus croisés et qui, le temps d'un sourire, d'une petite étoile dans les yeux, d'un mot écrit dans nos carnets, nous ont accueillis et ont fait de ce séjour un vrai beau moment. Alors bien sur, je pourrais vous raconter par le menu nos journées, mais quel intérêt au fond ? Nous avons beaucoup dessiné, beaucoup ri, beaucoup tout, avons bu des dizaines de thés à la menthe, mangé en permanence (pas notre faute si le thé à la menthe va si bien avec les cornes de gazelle), avons pris le temps de regarder, de vraiment regarder, de nous imprégner des instants pour les retranscrire, chacun à sa façon, dans nos carnets, avons partagé nos verres et nos palettes. C'était bon, c'était bien...

Maroc18

Maroc18

Maroc18

Maroc18

Maroc18

IMG_20180515_095715

Maroc18