croquisdiv28

Préparer son stage de carnet de voyage, c'est déjà y être un peu. On étale son matériel, les crayons, les stylos, les couleurs, et puis toutes ces petites choses que l'on croit indispensables et que l'on souhaite emporter. Au final, bien trop de choses, toujours bien trop ! Apprendre à voyager léger, là aussi... Le minimum indispensable mais suffisant serait pour moi un carnet, un bic, une petite boîte d'aquarelle et un pinceau à réservoir d'eau, c'est d'ailleurs ce que j'ai toujours avec moi dans ma besace (car le voyage n'est-il pas la journée que nous vivons, là, tout de suite, même si le lieu est tellement familier qu'on ne le voit plus ?). Ensuite on en rajoute un peu, et c'est là que les choses se gatent, le "un peu" prenant parfois des proportions surprenantes ! Ensuite choisir son carnet, et ce n'est pas le plus simple. Oubliez le magnifique carnet relié en cuir, aux pages immaculées, car à moins d'être déjà à l'aise il ne fera que vous impressionner, vous voudrez que chaque page dessinée soit "à la hauteur", et adieu la spontanéité si importante ! Je commence d'ailleurs mes stages par un petit moment de salissage du carnet, histoire de mettre un peu de vie sur les intimidantes pages blanches, le but n'étant pas de faire un magnifique carnet d'aquarelles bien propres, prêtes à être encadrées. Non, le carnet de voyage est vivant, il rencontre le sable de la plage, l'herbe du talus, la cohue de la ville, il est trimballé, bousculé, taché... et c'est tant mieux, car le carnet vivant est infiniment plus attirant que celui que l'on n'ouvre qu'avec précaution, chaque page raconte une aventure, un instant, une rencontre. On peut décider, en partant en stage, de commencer un nouveau carnet, dédié au voyage. On peut aussi tout simplement poursuivre le carnet en cours, celui de la vie de tous les jours, tout est permis ! Pour mon stage de carnet de voyage au Maroc, en mai prochain, j'ai décidé par exemple d'emporter le carnet que j'avais commencé lors de mon précédent séjour marocain, en 2016, et de le poursuivre, quitte à y rajouter quelques feuilles. Pas de nouveau carnet cette fois ! Pour mes stages en Bretagne, l'été prochain, je me contenterai de poursuivre le "carnet de tous les jours" qui sera en cours à ce moment-là, car j'aime bien cette idée de continuité. Préparer son carnet de voyage, c'est si simple en fait, mais on peut y rêver longuement...

croquisdiv38

croquisdiv39

croquisdiv41