Ch

Prendre la voiture, suivre la petite route qui dévale la colline, serpente entre bois et prairies, puis remonter "la colline d'en face". Se poser là, juste un moment, mais à chaque fois que je viens là je perds un peu la notion du temps. J'ai dessiné, Marie a lu, il faisait bon devant la chaleur du poêle, Stéphanie recevait ses clients venus chercher du miel, des oeufs, du pain d'épices. Nous avons bu un café, parlé des enfants, de ce drôle de Noël qui déboule alors qu'on ne l'avait pas entendu arriver. Se poser là, juste un moment, regarder le temps, chaque seconde s'épanouir et sourire, regarder la lumière blonde se poser sur chaque trésor accumulé là. Dessiner encore un peu, reprendre un café, écouter le rire de Stéphanie, parler de cette journée croquis que nous ferons ici au printemps. Se poser là, avant de reprendre la petite route et de retrouver le rythme du temps.

2017-12-19

DSCN4773

Ch