tumblr_llrnbaSGfW1qzkfbpo1_500

Je regarde le rouge incendiaire de ma vigne vierge, le bleu pâli du ciel d'octobre. Rangées, les petites robes à fleurs, les cotonnades faites pour danser dans la lumière de l'été, j'ai désormais envie de porter d'autres teintes, des tons de terre et de falaises balayées par le vent. Envie d'une tarte aux poires et d'un shawl sur mes épaules, d'un thé brûlant et d'un feu dans le poêle du salon, de poser de grosses citrouilles à l'écorce lustrée sur le bord de mes fenêtres, d'allumer des bougies lorsque tombe le soir, de jeter des plaids sur tous mes fauteuils. A l'atelier aussi les projets se font autres maintenant que l'extérieur m'appelle moins. Des croquis jetés là sur le papier se transposent sur la toile, je ressors mes couleurs acryliques pour une petite série dont je veux parer ma maison avant de la laisser partir vivre sa vie ailleurs...