bl 09-15

Laisser aller la splendeur de l'été, feuilleter doucement les albums, les carnets remplis, relire les petits mots éparpillés. Voilà septembre revenu et déjà le soleil qui descend sur la colline. Septembre. Il y aura, bien sur, encore quelques déjeuners sur l'herbe, de jolies balades le long de la côte, de longues lectures à l'ombre du cerisier, mais septembre imposera un autre rythme, moins nonchalant, comme il imposera d'autres couleurs, moins vives, moins écrasées de lumière. J'aime septembre et son tempo entre deux, mais l'heure a sonné des départs, de la maison qui se vide et du chien qui, perdu, cherche les enfants et, lové sous ma table à dessin, pose sa large tête sur mon pied.