DSCN8884

DSCN8869

DSCN8878

DSCN8880

DSCN8889

DSCN8898

DSCN8874

Pourquoi, mais pourquoi donc est-ce que lorsque je viens seule dessiner à Dahouët il fait un temps superbe alors que dés que j'y amène des stagiaires le vent se déchaîne ? Aujourd'hui, pas question de dessiner sur la pointe, nous nous réfugions sur le port (ou le chalutier André-Yann nous fait la grâce de ne quitter le quai qu'à notre dernier coup de pinceau), et dans la caverne d'Ali Baba du brocanteur. Nous ne passons pas inaperçues, penchées sur nos carnets, et un petit garçon sort même ses feutres et carnets pour se joindre à nous. Ensuite, le Cap Fréhel, et ce moment où, wahou, nous arrivons sur mon point de vue préféré avec ses criques de sable doré et, en fond de scène, le phare faussement modeste posé sur sa falaise. Je suis contente que ma fine équipe découvre ce panorama extraordinaire (de gauche à droite Kirsi, d'Helsinki, Olga, de Moscou, Christelle, de Normandie, et Agnès, de Paris).