29 septembre 2013

noir sur la ville

Dans le hall de la gare, comme chaque année à l'approche du salon du roman noir, il y avait un stand couvert de livres et des bénévoles qui les proposaient aux voyageurs et aux passants. Un prêt gratuit, comme ça, contre rien, en toute confiance, juste pour le plaisir de lire, d'échanger ensuite, d'aimer ou de ne pas aimer. Martin et Marie ont choisi le leur sur les conseils des personnes présentes et se sont mis à lire aussitôt, en attendant le train. Nous étions bien, là, sur le quai ensoleillé de la petite gare, au milieu des... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:29 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2013

regards sur les arts

C'est la grande exposition annuelle, celle qui fait venir dans notre petit bout de Bretagne des artistes de renommée internationale, et les expose dans la collégiale du XIIIème siècle. L'entrée y est gratuite, et cette année je voulais y emmener Martin et Marie, qui dessinent de plus en plus. Et je me faisais fête de voir là quelques grands noms de l'aquarelle. Qui n'étaient pas là. Rien, personne pour représenter l'aquarelle au milieu des 38 artistes superbement mis en valeur. Alors que je m'en étonnais auprès du président de... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 19:06 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2013

moqueur

Nous avions bien enregistré le rouge qui grignotait la vigne vierge sur la maison, la fraîcheur des soirées, la venue tardive du jour. Nous avions mitonné le premier potage, avions sacrifié le premier potiron, posé sur la cheminée le premier bouquet de baies et de branches cramoisies. Nous avions accepté l'automne. Et puis l'été s'en est revenu d'un coup. La chaleur est revenue se poser sur les pourpres, les ors de septembre, se moquant de nous et de nos corps déjà engoncés de laine. Moqueur été, le temps d'une pirouette...
Posté par 251065 à 08:30 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2013

automne

Il faisait déjà nuit lorsque j'ai quitté mon dernier cours de la journée. Il faisait déjà nuit et je goutais cette solitude dans ma voiture, encore intensifiée par le noir qui enveloppait la campagne, par le bout de forêt qu'il fallait traverser. A la maison m'attendaient les enfants, qui avaient dîné depuis longtemps. Guilhem avait sacrifié le plus petit potiron du jardin pour le premier potage de la saison, crémeux et ambré comme il sait que je l'aime. Une fournée de cookies m'attendait ensuite. Je me suis déchaussée, lasse et... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 22:28 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
15 septembre 2013

Dans les livres

Il y avait ces livres, tous ces livres que je croyais bien innocemment pouvoir tous caser dans la nouvelle bibliothèque. Au fur et à mesure que nous les descendions dans les grands paniers je comprenais qu'il me faudrait faire un choix et que la bibliothèque du premier étage ne se viderait pas totalement, pas plus que le placard à livres du second. Jean-Baptiste s'était déjà attaqué au classement selon mes consignes un peu floues "les livres de poches là, sauf les Bobin que je garde là, et puis les Colette ici". Mes livres... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:23 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :
04 septembre 2013

premier soir

C'était le soir de la rentrée, le premier soir d'école. Il y avait les profs qui, les emplois du temps que, la satisfaction ou la déception de découvrir les compagnons de classe de l'année. Il y avait les papiers à signer, encore, les dernières fournitures qui manquaient, le chèque égaré par le secrétariat du collège, tout ce petit remue-ménage de rentrée, quand chacun veut me dire, me raconter, et que je n'ai qu'une tête pour écouter les uns et les autres. Il y avait aussi, par toutes les fenêtres grandes ouvertes, cette infinie... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 23:45 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
03 septembre 2013

veille de rentrée

Nous avions tous du mal à réaliser qu'il fallait refermer pour de bon la parenthèse, et le jardin assoiffé, les presque trente degrés de cet après-midi appelaient à la lecture sous le noyer, à la rêverie paresseuse. Il nous reste seulement quelques heures, une petite soirée pour traîner un peu, ouvrir un livre au hasard, regarder le ciel, à l'ouest, se farder de mauve. Comme chaque année, Jean-Baptiste est reparti le premier, donnant le signal du départ collectif vers la nouvelle année. Paul, à quelques heures de son premier jour de... [Lire la suite]
Posté par 251065 à 21:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :