41z+8WVsTsL

Je n'avais pas forcément envie de parler de mes dernières lectures, inégales et parfois lassantes au point, parfois,  de ne pas les terminer. Mais cette histoire-là restera  l'une de mes plus belles lectures de juin. L'histoire se passe en Corée et démarre lorsque, sur un quai de gare, un couple est séparé par la foule. Commence alors, pour les enfants et le mari, la recherche de la mère perdue, de la femme, de celle qui, ils le réalisent, est le pilier de la famille. J'ai beaucoup aimé l'histoire, sa finesse, sa poésie jamais mièvre, et plus encore l'écriture, déstabilisante car il faut être déjà avancé dans le roman pour comprendre qui est le narrateur. Ce livre est comme une dentelle, fragile et délicate, dont on tourne les pages doucement, une à une, sans pouvoir s'arrêter.