verite-propos-affaire-harry-quebert

Je ne l'ai pas laché celui-là. J'ai adoré le livre dans le livre, les deux époques qui s'interpénètrent, les rebondissements jusqu'à la toute fin. J'ai adoré me plonger dans ce gros pavé de 670 pages en me demandant qui avait bien tué la jolie Nola (moi qui déteste les polars !). J'ai adoré découvrir la fin, que je n'avais pas imaginée un seconde. Alors bien sur, il y a des longueurs, des répétitions, des clichés, mais je n'ai pas boudé mon plaisir...