30_ao_t_2008_013C'est comme ça qu'un matin, en se penchant sur une fleur, on se rend compte que la lumière a changé. Plus ronde, moins tranchante, pas encore la lumière dorée de l'automne et sa douceur, mais déjà quelque chose d'un peu différent, comme si l'année, passée la fougue de sa jeunesse, mettait un pied dans la maturité...